Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/04/2013

Pssst Taxi !

L'un  des tout premiers posts que je fais remonter tout simplement parce qu'avec ce jolie soleil qui arrive enfin je me verrais bien lire un bon Gendron en terrasse, et c'est pour bientôt car Road Trip son dernier opus vient tout juste de sortir !

taxi take off & landing, sébastien gendron, polarUn anti-héros qui se dévoile à lui même en même temps qu'aux lecteurs comme UN VRAI héros comme on en fait plus ! Un mec, la trentaine passée, toujours à passer derrière sa future femme et à côté de sa vie, part avec une bombe atomique alors qu'il attend sa future dans le salon VIP d'un aéroport. Part il à l'aventure ou fuit il une vie qui ne lui ressemble pas ? A vous de voir. Dans la lignée d'un Westlake (qu'il adore), avec une petite touche de Benacquista, Sébastien Gendron signe à la fois un hommage à James Bond et une belle parodie loufoque de roman d'espionnage avec tous les clichés (détournés) qu'on leur connait.
A lire !

18/11/2012

Exil volontaire

Mademquitter paris, mademoiselle caroline,oiselle Caroline sera à Esperluette, le salon du livre de Cluses le week end prochain ! Que du bon, vous y trouverez aussi Sébastien Gendron (la classe ça rime).

Mademoiselle Caroline c'est qui ? Une illustratrice d'origine parisenne débarquée en Haute-Savoie il y a une dizaine d'années en exil volontaire (ah nos montagnes, notre reblochon, nos "y"... !).

Mademoiselle Caroline on l'a trouve comment ? Sur mes liens copains et quitter paris, mademoiselle caroline,dans toutes les librairies en ce moment avec son album plein de couleur Quitter Paris.

Mademoiselle Caroline c'est drôle ? Oh ouiiii, surtout pour les Hauts-Savoyards qui se reconnaitront dans les petits strips de Quitter Paris ! C'est plein de couleurs, d'humour et surtout de (auto)dérision.

 

19/09/2012

Les Invités Surprises de Sébastien Gendron

author_cover_sebastien__gendron_55174_250_350.jpegVous connaissez Sébastien Gendron ? Non ? Quel dommage ! Petit portrait minute où toutes ressemblances avec un personnage réel n'est pas fortuite : Sébastien Gendron porte des lunettes noires quand il est attablé en terrasse d'un café de Haute-Savoie. Sébastien Gendron  a une belle tignasse de cheveux, un peu comme une extension extra-cranienne de son imagination débordante, c'est le cas de le dire. Sébastien Gendron on a l'impression qu'il faut le couper dans le texte parce qu'il cherche les bons mots, la bonne expression avec peut être un peu de mal à se brider parfois. Sébastien Gendron parle beaucoup et il parle comme il écrit, avec plein de références et d'images très sympas, on l'écoute et on a l'impression de lire un de ses livres. Sébastien Gendron il parle très bien anglais parce qu'il a beaucoup voyagé, il fait aussi du cinéma voilà pourquoi.
Sébastien Gendron il a écrit un volume du Poulpe, avec un record de pages pour la collection (Mort à Denise). Je vous l'ai dit il a du mal à se brider. Sébastien Gendron il écrit à partir de plein de trucs qui l'inspirent, un reportage télé et une chanson de Divine Comedy pour Quelque chose pour le week-end, des événements de l'actualité... il adore les histoires un peu "lâches", quand un mari veut tuer sa femme et qu'une femme veut tuer son mari.
Et le plus important c'est que c'est un régal de le lire et qu'il est le premier auteur à donner sa liste d'invités surprises !

Sébastien Gendron said :


-Je voudrais Clint Eastwood et Arnold Swarzenneger pour qu'ils m'expliquent pourquoi ils n'ont jamais tourné ensemble un film sur les relations père fils,

- Je voudrais mon chat Pabst et GW Pabst pour que l'un explique à l'autre comment il s'est pendu,

- Je voudrais Philippe Djian pour comprendre comment il fait pour placer autant de fois l'expression autant de fois l'expression "à bien des égards" dans un seul bouquin sans que ça paraisse lourd,

- Je voudrais Mary Shelley et sa créature pour voir s'il est est capable de tenir la distance,

- Je voudrais Jean Echenoz et Jean Patrick Manchette pour l'excellence de la conversation sur le rien et le grand tout,

- Je voudrais Brautigan et Garnier pour qu'ils me parlent de ce qu'il y a vraiment de l'autre coté,

- Je voudrais Scorsese pour apprendre en trois heures l'histoire du cinéma mondiale,

- Je voudrais Chaplin et Brando pour qu'ils me racontent le tournage de La Comtesse de Hong Kong

- Je voudrais Houdini pour qu'il m'explique le secret des chaines brisées et de l'émancipation du corps,

- Je voudrais James Bond pour lui dire ses quatre vérités,

- Je voudrais Winona Ryder pour lui dire que maintenant c'est fini, que je ne l'aime plus mais que toutes ces années ont été merveilleuses.