Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/09/2012

Les Invités Surprises de Sébastien Gendron

author_cover_sebastien__gendron_55174_250_350.jpegVous connaissez Sébastien Gendron ? Non ? Quel dommage ! Petit portrait minute où toutes ressemblances avec un personnage réel n'est pas fortuite : Sébastien Gendron porte des lunettes noires quand il est attablé en terrasse d'un café de Haute-Savoie. Sébastien Gendron  a une belle tignasse de cheveux, un peu comme une extension extra-cranienne de son imagination débordante, c'est le cas de le dire. Sébastien Gendron on a l'impression qu'il faut le couper dans le texte parce qu'il cherche les bons mots, la bonne expression avec peut être un peu de mal à se brider parfois. Sébastien Gendron parle beaucoup et il parle comme il écrit, avec plein de références et d'images très sympas, on l'écoute et on a l'impression de lire un de ses livres. Sébastien Gendron il parle très bien anglais parce qu'il a beaucoup voyagé, il fait aussi du cinéma voilà pourquoi.
Sébastien Gendron il a écrit un volume du Poulpe, avec un record de pages pour la collection (Mort à Denise). Je vous l'ai dit il a du mal à se brider. Sébastien Gendron il écrit à partir de plein de trucs qui l'inspirent, un reportage télé et une chanson de Divine Comedy pour Quelque chose pour le week-end, des événements de l'actualité... il adore les histoires un peu "lâches", quand un mari veut tuer sa femme et qu'une femme veut tuer son mari.
Et le plus important c'est que c'est un régal de le lire et qu'il est le premier auteur à donner sa liste d'invités surprises !

Sébastien Gendron said :


-Je voudrais Clint Eastwood et Arnold Swarzenneger pour qu'ils m'expliquent pourquoi ils n'ont jamais tourné ensemble un film sur les relations père fils,

- Je voudrais mon chat Pabst et GW Pabst pour que l'un explique à l'autre comment il s'est pendu,

- Je voudrais Philippe Djian pour comprendre comment il fait pour placer autant de fois l'expression autant de fois l'expression "à bien des égards" dans un seul bouquin sans que ça paraisse lourd,

- Je voudrais Mary Shelley et sa créature pour voir s'il est est capable de tenir la distance,

- Je voudrais Jean Echenoz et Jean Patrick Manchette pour l'excellence de la conversation sur le rien et le grand tout,

- Je voudrais Brautigan et Garnier pour qu'ils me parlent de ce qu'il y a vraiment de l'autre coté,

- Je voudrais Scorsese pour apprendre en trois heures l'histoire du cinéma mondiale,

- Je voudrais Chaplin et Brando pour qu'ils me racontent le tournage de La Comtesse de Hong Kong

- Je voudrais Houdini pour qu'il m'explique le secret des chaines brisées et de l'émancipation du corps,

- Je voudrais James Bond pour lui dire ses quatre vérités,

- Je voudrais Winona Ryder pour lui dire que maintenant c'est fini, que je ne l'aime plus mais que toutes ces années ont été merveilleuses.

Commentaires

La classe ! et quelle belle liste... ça me donne envie d'aller acheter un de ses bouquins ! (allez je file chez Amazon)

Gofredo

PS : 200% d'accord pour Winona Ryder

Écrit par : Gofredo | 20/09/2012

C'est la meilleure idée que tu ais eu depuis longtemps Gofredo !

Écrit par : lulkili | 20/09/2012

pffff.... j'ai des tonnes de bonnes idées ! Par exemple, je me suis décidé à relire tous mes Marvel, c'est pas génial ça !

Écrit par : Gofredo | 20/09/2012

aha les classiques on y vient et on y revient, c'est comme l'herpès. Trêves de plaisanteries, t'as bien raison mais est ce qu'ils ont le même gout qu'avant ? Je suis persuadée que les livres qu'on a préférés correspondent à des moments de la vie, et il y en a certain que je veux pas relire alors que je les ai adorés par peur que la magie soit plus là...

Écrit par : lulkili | 20/09/2012

si tu habitais en france je te dirais férocement : "pas amazone !! penses au petit libraires qui meurent !!" mais tu as l'excuse de ne pas habiter ici.

Écrit par : lulkili | 20/09/2012

oui c'est vrai, ça dépend des livres ou des films. Certains vieillissent bien, d'autres moins bien, selon le temps passé mais aussi selon notre propre évolution.
Le monde de la BD américaine et surtout des super héros est très vaste. En général, je trouve que les Marvel et les DC vieillissent mal de part le graphisme surtout, et des personnages trop manichéens. En revanche, les SEMIC parus à partir des années 90 n'ont pas pris une ride grace justement à un graphisme incroyable tant au niveau des dessins que de la mise en couleur, dont McFarlane est sans conteste le big boss. Ensuite les personnages, davantage anti héros que héros, sont très fouillés. Les meilleurs titres selon moi sont Spirit of The Tao (7 tomes) que je suis en train de relire, Fathom (5 tomes) et surtout SPAWN et ses nombreux dérivés (Curse of Spawn, Spawn Medieval...etc)
PS : mais j'adore AMAZON ! ; )

Écrit par : Gofredo | 21/09/2012

Bien sure amazon c'est pratique ! mais à cause des librairies sur le net et des grosses enseignes; les petites librairies de quartier ferment toutes les unes après les autres. Et c'est bien dommage parce qu'amazon lui il te conseille pas de livres. Et le problème c'est certaines grosses enseignes ne peuvent pas te commander les bouquins des petits éditeurs comme par exemple les éditions du Zinc qui font de supers polars sur cartes postales ou cartes routières (comme Miss Acapulco de Sébastien Gendron)
Et ça renforce le monopole des gros éditeurs...

Écrit par : lulkili | 21/09/2012

Tu as raison, bien que ce soit un discours bien plus étendu : On note en plus de la disparition des librairies, la disparition des bouchers, poissoniers, boulangers, maraichers, mais aussi disquaire, papeterie et bazaar en tout genre, parce que tout est centralisé dans les supermarchés, parce qu'on n'a plus le temps, parce qu'on ne prend plus le temps, ou parce que la femme travaille dorénavant. Est-ce un mal ? pas si sur : je préfère passer une heure au supermarché et tout faire plutot que passer mon samedi à faire chaque magasin.
Le phénomène s'est encore amplifié puisque les supermarchés sont devenus des centres commerciaux offrant de nombreux services (coiffeurs, bijouteries, pressing, cordonnier, vetements...etc) autour d'un ciné, d'un bowling, d'une grande enseigne de meubles/Hifi et d'une grande enseigne Bricolage.
Enfin Internet a déboulé et a fini d'achever les centres villes avec des prix plus compétitifs car évidemment moins de frais.
Seuls les banques, assurances, bars et restos résistent à la vague mais pour combien de temps encore (je compte passer d'ici peu à ING la banque en ligne par exemple)
Le consommateur a changé : il veut aller vite, et diminuer ses déplacements pour de nombreux achats (vetements exclus je dirais) afin d'augmenter son temps libre pour d'autres loisirs.
La disparition du libraire s'inscrit donc dans la disparition progressive de chaque magasin spécialisé, au détriment évidemment de tout ce qui est trop petit pour etre géré par les gros distributeurs.
Alors vu comme ça, ne te sens tu pas un peu coupable aussi ?

Écrit par : Gofredo | 24/09/2012

tu achètes ton rosbif sur internet toi Geoff ??

Écrit par : lulkili | 24/09/2012

(Heu.... je n'ai pas écrit ça...)
Je l'achète à l'hypermarché. Du coup le petit boucher du centre ville crève.
De même que j'achète mes livres sur amazon ce qui fait crever le libraire.
et Alex achète sa musique sur itunes me semble-t-il ce qui fait crever le disquaire.
Tous responsables en quelque sorte.

Écrit par : Gofredo | 24/09/2012

éhé je ne suis pas responsable des pratiques de consommation d'alex ! mais je ne peux pas lui jeter la pierre, je n'achète plus de cd mais demande à mon collègue de le faire pr ensuite les copier !

Écrit par : lulkili | 04/10/2012

Les commentaires sont fermés.