Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2013

Ils sont fous ces autraliens !

l'ivresse du kangourou, kenneth cookSi vous avez aimé L'ivresse du Kangourou de Kenneth Cook vous aimerez Piège Nuptial, l'adaptation BD par Christian de Metter du roman de Douglas Kennedy !

Un kangourou alcoolique, un chien plus gros qu'un poney qui croise un chat plus gros que le chien mutant, des australiens qui tiennent plus à leurs chiens qu'à leurs 4x4, un aborigène capable de fPiege-nuptial002_JDM_138162.jpgaire disparaitre le cricket de la surface de la terre et au milieu un narrateur poisseux et froussard qui aime les grands espaces du bush australien agréémentés de bon whisky.

Voilà ni plus ni moins, ce que vous croiserez au détour des 14 nouvelles de L'ivresse du Kangourou . C'est un peu la déglingue de la nature et ça se lit super bien si on veut rêver de grands espaces et piquer de petits fou-rires !

piège nuptial, christian de metter, douglas kennedy

La déglingue est aussi au rendez-vous dans Piège Nuptial avec ses red-necks autraliens et consanguins qui n'hésitent pas à kidnapper un pauvre touriste désabusé pour amener un peu de sang frais dans leur communauté perdue au fin fond du bush

Commentaires

Merci pour ton article, je me tiens moins au courant de l'actu littéraire, et là, tu me donnes quelques idées de cadeaux futurs.

Je connaissais le roman de Douglms Kennedy, initialement intitulé Cul-de-sac chez un autre éditeur, que j'avais trouvé excellent, super prenant jusqu'à la fin complètement haletante. Du coup je vais peut-être m'intéresser à l'ivresse du kangourou !

Et puis pourquoi pas tenter quelques recettes culinaires à base de 'rou !

Écrit par : MichelB | 06/02/2013

salut michel ! oui je t'ai reconnu et pas seulement parce que tu as signé ! tant mieux si tu trouves ton bonheur dans mes coup de coeur. a bientot (premier week end de juillet surement)

Écrit par : Lulkili | 06/02/2013

Les commentaires sont fermés.