Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2013

... ou comment vous parler de Félidés

pir.jpgSi je vous dit que je vais parler d'un polar dont le héros est un chat, vous penser au Chat Potté, à Garfield, Isidor le chat malin ou encore aux Aristochats. Moi je vais vous parler de Francis, le héros de Félidés d'Akif Pirincci. Ici pas de chat qui se tient sur ses 2 pattes et parlent avec les humains, mais un chat comme on les aime, qui se la coule douce, gratte sa litière, pue en ressortant et vous réveille la nuit parce qu'il a la dalle. Un chat normal, sauf que dans le quartier de Francis une vague d'assassinat touche ses congénères. Pas de chats renversés mais plutôt des chats sauvagement assassinés et qui plus est apparement par d'autres chats. Ca parait encore un peu débile là non ? Mais loin de là, parce que Félidés est une vraie réflexion, parfois même difficile à suivre, sur les rapports des hommes avec les animaux, ce qu'on leur fait subir et comment ils peuvent nous le faire payer ensuite. Entre deux siestes et trois croquettes, Francis découvre  qu'il s'en ai passé des belles dans la maison où il loge, il y a de ça bien longtemps de terribles expériences scientifiques ont été menées au sous-sol avec pour cobaye un malheureux chat qui n'avait rien demandé à personne. On a tendance à croire que nos amis les chats sont justes bons à faire la sieste sauf que dans l'univers d'Akif Pirincci les chats sont revenchards et la violence du passé est à l'orgine des meutres d'aujourd'hui. 

J'ai lu Félidés il y a déjà quelques années et j'ai été saisi d'effroi en le lisant autant que dans un bon Franck Thilliez, pour dire que les histoires de chats c'est pas seulement pour les enfants et qu'on peut en faire un très très très bon polar qui vous amène à réfléchir sur l'innocence, la science et l'épuration ethnique. A lire !!!