Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2013

Lemaître du polar

robe de marié, pierre lemaîtreRobe de marié... à première vue, au titre on se croirait dans un "bouquin de filles" (coming soon mon dernier bouquin de filles Demain j'arrête ! de Gilles Legardinier). Sauf  que le quatrième de couverture ne laisse pas la place au doute"l'oeil était dans la tombe et regardait Caïn". Pas de trentenaire célibataire en mal d'amour dans ce bouquin mais une véritable descente aux enfers dans les circonvolutions d'un cerveau malade, les méandres de la folie en pleine tête...

Le véritable problème de Sophie n'est pas de trouver l'amour mais plutôt de comprendre pourquoi elle se réveille avec le cadavre de l'enfant dont elle s’occupe dans les bras. Il faut savoir qu'elle n'en est pas à son premier cadavre inexpliqué, depuis quelques temps sa vie a pris une tournure plutôt macabre, sa belle-mère est retrouvée morte, sa maison brûle dans un incendie, son mari est victime d'un grave accident de voiture qui le laisse tétraplégique, il se suicide d'une façon plutôt étrange...

Devenue ennemi publique n°1 Sophie prend la fuite et mène une vie de clandestine, pas d'autres choix que de se cacher car elle ne peut pas répondre de ces actes.  Ca c'est la partie cachée de l'iceberg que l'on croit, Pierre Lemaître va beaucoup plus loin et on ne peut pas imaginer 1 seule seconde l'issue de ce polar, que celui qui devine la fin, me lance la première pierre. Sincèrement, depuis L'Anneau de Moebius de Franck Thilliez je n'avais pas été autant scotchée par un polar français.

 

N.B : Pierre Lemaître s'essaye au roman historique pour la rentrée littéraire 2013 avec Aurevoir là-haut.

Lemaître du polar

robe de marié, pierre lemaîtreRobe de marié... à première vue, au titre on se croirait dans un "bouquin de filles" (coming soon mon dernier bouquin de filles Demain j'arrête ! de Gilles Legardinier). Sauf  que le quatrième de couverture ne laisse pas la place au doute"l'oeil était dans la tombe et regardait Caïn". Pas de trentenaire célibataire en mal d'amour dans ce bouquin mais une véritable descente aux enfers dans les circonvolutions d'un cerveau malade, les méandres de la folie en pleine tête...

Le véritable problème de Sophie n'est pas de trouver l'amour mais plutôt de comprendre pourquoi elle se réveille avec le cadavre de l'enfant dont elle s’occupe dans les bras. Il faut savoir qu'elle n'en est pas à son premier cadavre inexpliqué, depuis quelques temps sa vie a pris une tournure plutôt macabre, sa belle-mère est retrouvée morte, sa maison brûle dans un incendie, son mari est victime d'un grave accident de voiture qui le laisse tétraplégique, il se suicide d'une façon plutôt étrange...

Devenue ennemi publique n°1 Sophie prend la fuite et mène une vie de clandestine, pas d'autres choix que de se cacher car elle ne peut pas répondre de ces actes.  Ca c'est la partie cachée de l'iceberg que l'on croit, Pierre Lemaître va beaucoup plus loin et on ne peut pas imaginer 1 seule seconde l'issue de ce polar, que celui qui devine la fin, me lance la première pierre. Sincèrement, depuis L'Anneau de Moebius de Franck Thilliez je n'avais pas été autant scotchée par un polar français.

 

N.B : Pierre Lemaître s'essaye au roman historique pour la rentrée littéraire 2013 avec Aurevoir là-haut.